Mais au fait, c’est quoi l’acide hyaluronique ?

Bonjour à tous,

Depuis quelques années déjà, les marques de cosmétiques présentent l’acide hyaluronique comme le garant d’une jeunesse préservée. Présent dans nombre de produits – crèmes, injections, solaires – cette molécule est partout et chacun est à même de la rencontrer dans sa routine beauté. Cependant, même si son nom nous est familier, difficile de s’y retrouver quant à ses vertus avérées. Pendant longtemps, je l’ai considéré comme un produit de synthèse, chimique, pas forcément adapté à ma peau sensible. Et pourtant, les grandes marques dermatologiques tendent de plus en plus à l’intégrer comme principe actif. A titre d’exemple, on le retrouve dans le fond de teint TOLERIANE TEINT de La Roche-Posay dont je vous parlais hier ; on le trouve aussi également, et depuis peu, dans la nouvelle gamme de solaire A-DERMA. En outre, il était pour moi synonyme de pratiques chirurgicales, autrement dit, d’injections. Or, peut-être est-ce dû à mon âge, je suis absolument contre la chirurgie esthétique et ce, malgré mes complexes. La peau et le corps change avec temps ; et, il me semble que les marques du temps, bien loin d’être dégradantes, font partie de notre cycle de vie. Tout ça pour dire que, pendant longtemps, j’ai porté un jugement négatif – mais surtout peu averti – sur ce principe qui tend à révolutionner la cosmétique.

Pour être honnête avec vous, mon intérêt pour cet acide date de ma visite des locaux A-DERMA. En effet, j’ai été surprise qu’une telle marque – qui n’est pas bio – utilise une telle molécule. Pour moi, et je pense que c’est le cas de beaucoup de personnes, ces marques dermatologiques se démarquent par leurs choix en matière d’ingrédients et de formulations. Il était donc nécessaire que je m’intéresse un peu plus à cet acide hyaluronique.

Le premier élément sur lequel l’ensemble des marques – dermatologiques ou cosmétiques – s’accorde est la propriété hydratante de cette protéine, naturellement présente dans le corps. Cependant, sa présence diminuerait fortement l’âge avançant : « à 50 ans, il ne nous reste que 50% de notre capital d’acide hyaluronique ». L’adjonction chimique d’acide hyaluronique serait donc une alternative et surtout une riposte à ce déficit. Et, en effet, les grandes marques – La Roche-Posay et A-Derma pour ne citer qu’elles – joue sur cet aspect méconnu de la protéine. Présent dans les soins solaires, l’acide hyaluronique préserve et renforce le film hydrolipidique de l’épiderme et réhydrate intensément une peau exposée au soleil (et donc soumise à une forte déshydratation) ; dans le fond de teint, il hydrate en profondeur votre peau, la journée durant.

Ces vertus hydratantes sont bien évidemment liées à la question de la fermeté et du vieillissement de la peau. En effet, et les études l’ont prouvé, une bonne hydratation tend à retarder les signes du temps et même, à limiter leur implantation durable. Autrement dit, plus votre peau est en bonne santé, moins les signes du temps se feront sentir. Et des exemples dans notre propre entourage le prouvent : nos grands-mères – du moins les miennes – malgré leur âge avancé, ont des peaux sublimes et très peu dégradées. Outre une vie saine, ces deux femmes ont toujours utilisé des crèmes riches comme la plus que célèbre NIVEA crème. Hydrater serait donc synonyme de fermeté, formule vendeuse et attractive sur laquelle ne cessent de jouer les grands groupes de cosmétiques. Cependant, cet aspect est encore controversé et discuté : ne serait-ce qu’un effet placebo ?

En injection, l’acide hyaluronique permettrait de combler les rides et les cernes creux. Cette protéine est de nos jours préférée au collagène – naturellement présent dans notre organisme lui aussi – car il réduit significativement les risques allergiques. S’il estompe les signes du temps, il n’offre pas pour autant les mêmes résultats que le Botox par exemple. En effet, mais cela n’est que mon avis, le résultat est somme toute plus naturel.  Pas suffisamment pourtant pour me convaincre et m’inciter à en faire ! En outre, cet acide est de plus en plus utilisé en médecine traditionnelle ce qui tend – ou non – à changer son image. Plus qu’un simple additif, l’acide hyaluronique est désormais reconnu pour son efficacité dans le traitement de certaines pathologies, souvent liées au vieillissement (arthrose du genou, soins post-opératoires, notamment dans le cas de l’opération de la cataracte).

J’espère que ce petit billet vous a été utile et vous a éclairé !

Pour approfondir :

Bonne journée

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s