[TAG n°2] : La parisienne s’habille !

Bonjour à tous,

En ce jour férié, je vous propose un deuxième tag sur mon appréhension de la mode. J’ai effectué quelques changements dans les questions et je me suis permis d’en supprimer une qui ne me paraissait pas adaptée. J’espère que cela vous plaira ! N’hésitez pas à laisser un petit commentaire pour me donner votre avis et vos potentiels réponses.

Bonne lecture !

1. Quelles sont pour toi les pièces indispensables en mode ?

Dans un premier temps,  ce serait probablement une paire d’escarpins noirs à très hauts talons. Synonyme de féminité et d’élégance, ils élancent ma silhouette et jouent indéniablement un rôle psychologique ; c’est une façon d’être sexy sans en faire trop et de faire valoir notre personnalité sans trop s’exposer.

IMG_20160511_083802

Mes escarpins préférés de la marque Tamaris

En outre, j’apprécie énormément l’impact d’une veste de costume cintrée : sur une tenue décontractée, elle apporte chic et sophistication ; sur une tenue plus élégante, elle finit le look. Bref, c’est un indémodable essentiel !

Un beau sac peut faire par lui-même le style d’une tenue. Un sac apporte chic et élégance. Et, à l’instar des chaussures, il est l’élément le plus visible et le plus facilement identifiable d’une tenue. De nos jours, les sacs haut de gamme (je ne parle pas de sacs de luxe ou couture) sont devenus accessibles grâce, notamment, aux magasins d’usine, ou plus simplement, grâce aux soldes. C’est généralement à cette époque de l’année que j’achète ma maroquinerie. Mon dernier achat : un sac Pourchet acquis à -40%. Un vrai petit bijou de savoir-faire.

Quant au sac Gérard Darel, présenté ci-dessous, il a été acheté dans un magasin outlet de l’enseigne. Je ne me souviens plus exactement du prix : son prix initial avoisinait les 600E ; il me semble – bien qu’il m’ait été offert – qu’il a coûté aux alentours de 300E. Soit une réduction de 50%.

Enfin, s’il fallait garder une seule pièce, ce serait probablement ma marinière Saint-James. D’une grande qualité, magnifiquement bien coupée, c’est une pièce du quotidien que j’aime porter et dans laquelle je me sens bien. Féminine, décontractée, épurée, c’est la pièce parfaite pour un look sans prise de tête.

pki100002527

2. Les pires faux-pas en mode/dans une tenue ?

La liste risque d’être extrêmement longue ! A défaut d’être originale, il me semble nécessaire de mentionner, en haut de la liste, l’ensemble des collections Desigual ! Les couleurs, les coupes, les motifs et les prix, rien dans cette marque n’est de bon goût. Et je ne parle même pas de la décoration des magasins, oppressante et surchargée.

Plus généralement, le pire faux-pas est, pour moi, cette tendance trop répandue de s’habiller selon les modes et non selon sa morphologie : mettre un décolleté plongeant alors qu’on a une poitrine opulente tend très rapidement – si ce n’est systématiquement – à la vulgarité ; mettre un legging alors que nos jambes manquent de tonicité accentue les « défauts » ; mettre un robe moulante quand on a trop de ventre fait vite boudin. A chaque corps ses vêtements donc.

Enfin, il me semble que les enseignes low-cost ont porté préjudice à la mode. Désormais, beaucoup de femmes achètent pour acheter. Or, la quantité me semble incompatible avec la qualité. Il est toujours utile d’avoir des basiques de chez H&M ou Zara ; cependant, plutôt que d’acheter massivement dans ses enseignes, je préfère acheter de temps en temps des pièces plus coûteuses mais aussi de meilleure facture et généralement bien plus stylée !

3. Les couleurs que tu portes le plus ?

Cela dépend des saisons. En hiver, je porte essentiellement des tons froids : noir ou gris. En été, j’opte pour des couleurs plus fraîches comme le corail, le bleu, le blanc, les tons pastels…

4. Celles que tu portes le moins ?

Je ne porte jamais de vert, de rose et de jaune, ces couleurs n’étant pas à mon goût ni même seyante.

5. Un accessoire indispensable qui donne du style à une tenue pour toi ?

Comme précédemment dit, le sac et les chaussures sont indispensables. Ne portant pas de bijoux fantaisies, il est donc difficile de répondre de manière ciblée à cette question. Pour moi, il me semble que le style d’une tenue réside avant tout dans notre maintien mais aussi dans notre mise en beauté. Même habillée simplement – jeans / tee-shirt par exemple (ce qui n’arrive jamais) – j’opte toujours, absolument toujours, pour un jolie maquillage frais et sophistiqué et une coiffure féminine. Mes cheveux sont toujours coiffée (chignon, brushing…) et entretenus. ils participent entièrement à mon look et à ce que j’ai envie de dégager au moment présent.

6. Accordes-tu ton maquillage à ta tenue ?

Jamais ! C’est une faute de goût. Mon maquillage est toujours adapté à ma carnation et à la couleur de mes yeux. En revanche, j’adapte mon maquillage : ainsi, avec certaines tenues, des robes par exemple ou une tenue plus décontractée, je vais plutôt miser sur une bouche bien rouge plutôt que sur des yeux charbonneux.

7. Suis-tu la mode à la lettre ?

Certainement pas !

8. Ta pièce préférée du moment ?

Incontestablement, les combinaisons, longues ou courtes. Ce sont des pièces confortables, très féminines qui, accessoirisées, peuvent passer de casual à chic.

9. Une mode que tu détestes/a détesté et à laquelle tu n’as pas cédé ?

Je ne vais pas faire l’historique de toutes les tendances qui m’ont exaspérée ; à l’heure actuelle, le nail art est dans mon viseur. J’aime avoir des mains manucurées, bien entretenues ; le nail art est grossier, souvent vulgaire. Mieux vaut un beau rouge sang ou une french manucure.

10. Une mode que tu détestais et que tu as finalement suivie ?

Pendant longtemps, complexée, je n’ai mis que des robes. J’ai mis longtemps à remettre des pantalons. Après avoir perdu du poids, j’ai enfin cédé aux appels du jeans slim. Et depuis, je l’adore ! Cependant, je n’en n’aurais pas porté plus jeune et plus ronde. Ce genre de pantalon souligne rapidement les défauts et les imperfections. Pour ma part, je le préfère dans sa version taille haute et longueur 7/8.

11. La mode que tu as préférée (vécue ou non)?

La féminité des « années folles » et l’exubérance des années 60.

actu_image_les_annees_folles

12. Ton icône mode ? Inspiration ?

Probablement les grands noms de la mode : Chanel, Lagerfeld, Yves Saint-Laurent et Balmain qui sont des sources d’inspiration en tant qu’individus et marques. Sinon je ne pense pas avoir d’icône.

13. Qu’est ce que tu aimes/n’aimes pas, dans la mode ?

Ce que je n’aime pas: l’hypersexualisation du corps, particulièrement chez les adolescentes.

Ce que j’aime : il me semble que la mode est un moyen d’expression. Par le vêtement, nous sommes invitées à révéler qui nous sommes. En outre, comme le maquillage, c’est un moyen de se valoriser, de se sentir belle et bien, en adéquation avec l’image que l’on veut transmettre aux autres.

14. Décris en quelques mots ton style.

D’après les commentaires que l’on me fait, je suis élégante et sophistiquée. Je n’aime pas le terme classique, mais je ne suis pas extravagante non plus. Féminine, j’aime les pièces épurées, les tenues unies et de bonnes factures.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s