Le Musée du Parfum, Paris

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous relate ma visite au Musée Fragonard, ou plutôt, le Musée du Parfum. Ouvert en 2015 et situé au cœur d’un des plus beaux quartiers de Paris (9, rue Scribe, 75009), ce lieu jouit d’un cadre idyllique et d’une notoriété encore limitée ce qui permet de profiter des infrastructures en toute tranquillité.

La visite du musée est gratuite et semble être toujours guidée. Pour ma part, la visite à laquelle j’ai pris part a débuté à 14h45. Malheureusement, les horaires des visites ne sont aucunement disponibles, du moins sur Internet.

Ce que l’on remarque d’abord, dès la rue, c’est la magnificence du lieu. Situé dans un ancien théâtre, le bâtiment est un mélange de style haussmannien et industriel.

IMAG1389

Une des devantures du musée

Cette magnificence perdure à l’intérieur même de l’infrastructure : mêlant tradition et modernisme, le hall d’accueil est une merveilleuse vitrine pour cette marque raffinée et réputée pour son savoir-faire.

IMAG1390

Le hall et ses abats-jour faits avec des filtres

Le musée en lui-même est un chef-d’oeuvre du genre. Dans un décor très sombre, les objets d’art se détachent avec sobriété et grandiloquence. La visite, quant à elle, se déroule en trois temps, difficilement discernables, il est vrai. Dans un premier temps, nous est raconté l’histoire de la marque ; dans un deuxième temps, la guide présente les rouages de l’industrie du parfum ; enfin, un « atelier olfactif » nous est proposé pour conclure la visite.

Deux éléments de la visite m’ont particulièrement intéressés : le travail sur les différentes essences et la composition des parfums ; la collection d’objets d’art d’une beauté incommensurable, à la fois rares et exceptionnels.

J’ai en outre récolté quelques trucs et astuces qui pourraient vous intéresser :

  • Les parfums et eaux de toilette sont très sensibles à la chaleur, la lumière et l’humidité. Pour mieux les conserver, mieux vaut les ranger toujours dans leur boîte d’emballage.
  • Pour vous mesdames, toujours parfumer les « coins chauds » : derrières d’oreilles, poignet, coude, derrières des genoux, nuque…
  • La note de tête est la senteur présente la première ; c’est aussi celle qui s’évapore la première. Quant à la note de fond, elle est la plus résistante et soutient la note de tête et la note de cœur.
  • L’ambre et le muscs, d’origine animale (défécations fossilisées de cachalots et glandes anales…) sont maintenant produits de manière synthétique, tout comme l’odeur des fleurs « muettes » et des fruits.
  • L’essence d’Iris est la plus chère au monde : il faut compter 100 000E le litre. Oui, oui.

En revanche, la visite se termine sur un point qui, pour moi, est très négatif : le fameux « atelier olfactif », qui consiste à deviner les différentes notes des parfums de la gamme, s’avère être seulement une technique de vente dissimulée. Cependant, pour celles et ceux que cela intéresse, des coffrets et des éditions limitées à prix d’usine sont proposés.

Pour ma part, je n’ai fait aucun achat, ayant craqué la semaine dernière pour l’eau de toilette Emilie composée d’une subtile association de fleur d’oranger, rose, muguet, jasmin, violette, ambre et santal.

IMG_20160715_160626

L’eau de toilette Emilie

Pour les hommes, j’ai été agréablement surprise par le parfum Diamant (mandarine, orange, rose, jasmin, prune, caramel, patchouli, muscs) et Beau Gosse (cardamome, fruits d’eau, noix de muscade, cèdre, muscs), virils sans pour autant être trop capiteux.

En résumé, je ne regrette absolument pas cette visite : si même vous n’êtes pas passionnées par l’univers de la parfumerie, le lieu est en lui-même digne d’un coup d’œil !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s